Le site Saica Paper de Champblain-Laveyron ouvre ses portes à la suite de la découverte de vestiges archéologiques.

Infos et communiqués de presse

Voir tout
Vue aérienne de la fouille sur la rive gauche du Rhône et du monument funéraire antique de La Sarrasinière, en élévation, sur la rive droite. © Nordine Saadi, Inrap

Le site Saica Paper de Champblain-Laveyron ouvre ses portes à la suite de la découverte de vestiges archéologiques.

Le projet Champblain Demain du site de Laveyron est un programme de modernisation industrielle et écologique qui s'inscrit dans le modèle de production circulaire de Saica et les grands programmes mondiaux de développement durable. Avec un investissement représentant à ce jour 117 millions d’euros, le projet a pour objectif de pérenniser durablement l’activité du site, tout en répondant aux exigences du marché.

Il s’inscrit dans les 7 objectifs suivants de développement durable de l’ONU (ODD) et d’intégration de l’économie circulaire.


Pour répondre à chacun de ces objectifs, Champblain Demain s’appuie sur les quatre piliers fondamentaux suivants : la sécurité du site, l’emploi et l’investissement, l’industrie écoresponsable et la qualité et compétitivité.

Le projet industriel comporte plusieurs phases qui s’étalent sur 7 ans (de 2020 à 2027) durant lesquelles des actions de modernisation industrielle et écologique sont programmées.

C’est à l'occasion d'études que le Groupe Saica était en train de mener pour ce projet que le site archéologique s’est dévoilé. Les archéologues de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques et préventives), dans le cadre d’opérations d’archéologie préventive prescrites et sous le contrôle de l’État (Drac Auvergne - Rhône-Alpes, Service régional de l’archéologie), ont mis au jour un établissement dédié à la vinification, construit au Ier siècle ap. J.- C., sur des grands bâtiments datés du Ier siècle av. J.-C.

Menée sur une emprise de 16 400 m2 en amont de la construction d’un parking poids lourds au nord de l’extension de l’usine, la fouille commencée en mai 2023 se terminera à mi-janvier 2024.
Les vestiges seront retirés et conservés dans les prochains mois, en accord avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC).

Le site de Saica a décidé d’ouvrir ses portes début décembre et organisé des visites avec l’Inrap. La presse, le public, les employés de Saica, les écoles et les autorités ont ainsi pu découvrir ces vestiges exceptionnels. 

L’Institut national de recherches archéologiques préventives est un établissement public placé sous la tutelle des ministères de la Culture et de la Recherche. Il assure la détection et l’étude du patrimoine archéologique en amont des travaux d’aménagement du territoire et réalise chaque année quelque 1800 diagnostics archéologiques et plus de 200 fouilles pour le compte des aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et outre-mer. Ses missions s’étendent à l’analyse et à l’interprétation scientifiques des données de fouille ainsi qu’à la diffusion de la connaissance archéologique. Ses 2 200 agents, répartis dans 8 directions régionales et interrégionales, 42 centres de recherche et un siège à Paris, en font le plus grand opérateur de recherche archéologique européen.
Contactez-nous Responsable de la communication et de la presse chez Saica communication@saica.com +34 976 10 31 00

Avis de cookies

Ce site web utilise ses propres cookies et ceux de tiers à des fins techniques et analytiques.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique en matière de cookies. Si vous cliquez sur le bouton "Accepter tout", vous consentez à l’utilisation de tous les cookies. De même, vous pouvez gérer votre configuration ou refuser les cookies dans notre Centre de configuration des cookies.

Configurer les cookies
Accepter tout